Biologie cellulaire, développement et évolution

L’institut thématique multiorganisme a pour vocation d’établir un état des lieux des recherches dans ces domaines...

... de proposer des actions concrètes afin d’améliorer les performances et la compétitivité de la recherche française et d’assurer une bonne coordination entre tous les organismes et établissements concernés par ces thématiques.

Télécharger la fiche de présentation de l'ITMO

Contribution d'Aviesan à la stratégie nationale de recherche

Dans le cadre de la préparation de la contribution d'Aviesan à la stratégie nationale de recherche, chaque Itmo a préparé un document présentant pour son domaine les grands enjeux scientifiques et médicaux, un état des lieux des forces et faiblesses au niveau français et dans le contexte européen et international, ainsi que des priorités organisationnelles, scientifiques technologiques et médicales, mais aussi organisationnelles.

 

 

 

 

Cet institut est dirigé par Jean-Maurice Dura, directeur de recherche au CNRS, et Thierry Galli, directeur de recherche à l’Inserm.


 

Vous devez disposer du lecteur Flash pour afficher cette vidéo.

Interview de Thierry Galli, co-directeur de l'ITMO Biologie cellulaire, développement et évolution

 

 

Les domaines de compétences de l’institut Biologie cellulaire, développement et évolution sont centrés autour des notions de l’organisation et du fonctionnement des cellules eucaryotes et de leur intégration éventuelle dans un organisme. Il nous est apparu que l’étude du développement des organismes pluricellulaires ne pouvait être déconnectée des connaissances des mécanismes cellulaires car la cellule est la structure de base de la morphogenèse du vivant et de l’organisation des tissus. Un des buts majeurs de l’institut est de promouvoir une vision intégrée du fonctionnement des êtres vivants pluricellulaires et de favoriser les recherches pouvant amener à une étude des mécanismes du niveau des complexes moléculaires à l’organisme entier sans rupture d’observation. Cet enjeu est crucial pour la biologie du XXIème siècle et aura pour conséquence, s’il est atteint, de révolutionner notre approche des systèmes vivants et de leur conception naturelle ou artificielle.


2009 a été l’année de la célébration du bicentenaire de la naissance de Charles Darwin et 150 ans après la publication de L’Origine des espèces il semble important de rappeler que tous ces mécanismes à l’œuvre dans les cellules ont évolué et se sont diversifiés au cours du temps, et qu’essayer de retrouver les traces de cette évolution dans les comportements des espèces actuelles est un défi majeur pour la biologie. Au- delà de la célébration de la figure centrale de Charles Darwin il convient, à travers le renouveau du concept de l’épigénétique, de rappeler que 2009 a été aussi le bicentenaire de la publication de l’ouvrage majeur de Jean-Baptiste de Monet chevalier de Lamarck, Philosophie zoologique, précurseur dans la lignée des biologistes de l’évolution.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’institut Biologie cellulaire, développement et évolution a pour vocation de coordonner les recherches dans les champs thématiques suivants :

La biologie cellulaire, déclinée par les termes suivants :

  • prolifération cellulaire, croissance et division (mitose et méiose) et mort cellulaire,
  • cytosquelette, adhésion et migration,
  • compartimentation sub-cellulaire et trafic des composants cellulaires,
  • signalisation,
  • polarité, morphogenèse cellulaire,
  • cellules souches, division asymétrique et lignages cellulaires.

La biologie du développement, en distinguant :

  • mise en place des axes précoces,
  • champs et gradients, inductions et patrons d’organisation de l’embryon,
  • différenciation et organogenèse,
  • reproduction,
  • vieillissement.

La biologie de l’évolution, selon deux grands axes :

  • concepts évolution-développement (évo-dévo)
  • mécanismes moléculaires et cellulaires de l'évolution.

Au-delà de ces thématiques, l’institut a aussi pour vocation d’animer la réflexion et l’organisation de thématiques plus transversales ou technologiques. Des groupes de travail sont en cours de constitution sur les thèmes suivants :

  • relations entre biologie cellulaire, biologie du développement et pathologies animales et végétales,
  • développement de la biologie intégrative et de la biologie des systèmes pour appréhender la complexité du vivant,
  • utilisation et développement de modèles animaux et végétaux pour mieux comprendre les mécanismes du développement et de l’évolution,
  • utilisation et développement de nouvelles technologies d’observation des phénomènes de l’échelle sub-cellulaire à l’échelle de l’organisme modèle.

Laboratoire de biologie cellulaire CNRS FRE 3011 "Virologie et Pathologie Humaine", équipe "Virus influenza". Faculté de médecine RTH Laennec, Lyon ; © Inserm, P. Latron

Laboratoire de biologie cellulaire CNRS FRE 3011 "Virologie et Pathologie Humaine", équipe "Virus influenza". Faculté de médecine RTH Laennec, Lyon.

Orientations stratégiques (mars 2010) :

 

 

 

 

Directeurs : Jean-Maurice Dura et Thierry Galli

Chargées de mission : Christine Lemaitre et Sylvie Robine

Comité d'experts : Serge Amselem (PUPH), Yohanns Bellaiche (Dr CNRS), Frédérique Clément (Dr Inria), Laurent Combettes (Dr Inserm), Catherine Dargemont (Dr Inserm), Laurent Heliot (Dr CNRS), Yann Herault (Dr CNRS), Anne Houdusse (Dr CNRS), Evelyn Houliston (Dr CNRS), Jean-Stéphane Joly (Dr Inra), Laurent Kodjabachian (DR CNRS), Vincent Laudet (Professeur Ens), André Le Bivic (Dr CNRS), Carl Mann (Dr CEA), René-Marc Mege (Dr Inserm), Christian Muchardt (Dr CNRS), Bertrand Pain (Dr Inserm), Nadine Peyrieras (Dr CNRS), Simon Saule (Professeur Pr1 Université Paris - Sud XI), Ariel Savina (Leader Scientifique Roche), Sylvie Schneider-Maunoury (Dr Inserm), Michel Vervoort (Professeur des Universités Paris Diderot), Chiara Zurzolo (Chef d’unité Institut Pasteur)

Voir Modifier Créer ici